Ministère des Mines

Sceau de Republique Gabonaise

Forte mobilisation des populations de la Lébombi-Léyou autour de l’opération ville propre

Munis de machettes, débroussailleuses, houes, pioches et pelles offertes par Christian Magnagna, membre du bureau politique du PDG et non moins ministre des Mines, les militants de cette formation politique, rejoints par le reste de la population, ont consacré la journée du 25 mars dernier au nettoyage de leur cité en proie à l’insalubrité.

A l’instar de la quasi-totalité des collectivités locales du Gabon, celle de Mounana n’échappe pas au phénomène de l’insalubrité. Celui-ci se caractérise notamment par l’envahissement des différents quartiers par de hautes herbes, et l’obstruction des canalisations par des déchets de toutes sortes.

Une situation qui n’a pas laissé insensible Christian Magnagna, membre du bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG) et non moins ministre des Mines. Lequel a initié, le 25 mars dernier, une opération ville propre qui a connu un franc succès.

Comme un seul être, les nombreux militants locaux du parti au pouvoir, rejoints par une grande partie de la population, se sont munis de divers outils de nettoyage (machettes, pelles, pioches, houes et débroussailleuses) offerts par M. Magnagna pour débarrasser leur cité de la mauvaise herbe et curer les caniveaux. Qu’il s’agisse de la cité Ambié ou de la cité Rénovation, en passant par le centre-ville, aucun quartier de Mounana n’a été épargné par cette opération.

L’initiative du ministre des Mines est une épine enlevée du pied des autorités municipales de Mounana dont la faiblesse de ressources limite leurs actions, d’autant qu’elle ne s’est arrêtée au débroussaillage et au curage des caniveaux. Le membre du gouvernement a, en effet, sollicité l’entreprise Elite construction Gabon pour la remise en état d’un certain de voies de communications dégradées.

Ceci a, naturellement, réjoui les populations des zones concernées. De nombreuses routes de Mounana se sont dégradées progressivement à la suite du départ de la Compagnie des mines d’uranium de Franceville (Comuf), au point de rendre certains quartiers inaccessibles en voiture. «C’est une immense joie de savoir que les véhicules peuvent à nouveau circuler dans notre zone, car l’impraticabilité de nos voies de communication a rendu difficile notre quotidien. Les brouettes étaient le seuls moyen pour transporter nos parents malades vers le centre hospitalier, ou pour le transport de nos produits au retour du marché. C’est la raison pour laquelle, du fond du cœur, je manifeste ma gratitude à l’endroit du ministre des Mines, à qui je demande de continuer à nous témoigner son attention», a déclaré le notable Pierre Maka, habitant la cité Ambié. Non sans remercier le président de la République et le Premier ministre d’avoir reconduit Christian Magnagna au gouvernement.

Notons qu’avant l’opération ville propre, le ministre Magnagna a remis, au nom du gouvernement, 140 tables-bancs à l'école publique Rénovation de Mounana. Le don a été effectué par Emery Tchanga, son chef de cabinet, à la directrice de l’établissement, Josiane Ngoussi. Cette action a été posée dans le cadre de la vaste opération gouvernementale de dotation des écoles gabonaise de tables-bancs. Elle se poursuivra dans les autres établissements primaires et secondaires du bassin pédagogique de Moanda-Mounana-Bakoumba, selon leurs besoins.





Publié le : 09 / 08 / 2017