Ministère des Mines

Sceau de Republique Gabonaise

Célébration en différé du 49e anniversaire du PDG

Célébration en différé du 49e anniversaire du PDG

La Lébombi-Léyou et Lékoko réaffirment leur soutien à l’action d’Ali Bongo Ondimba.

Les années se suivent et se ressemblent pour le Parti Démocratique Gabonais (PDG) dans les départements de la Lébombi-Léyou et de Lékoko, en termes de mobilisation des troupes. La démonstration en a encore été faite dimanche dernier.

En effet, militants et cadres se sont retrouvés dans les localités précitées pour commémorer, en différé, le 49e anniversaire de leur formation politique. Une célébration, il faut le souligner, bien différente de celles organisées antérieurement, qui étaient axées sur l’aspect purement festif et dansant. 

Cette année, l’évènement a été plus thématique, ce qui a donné l’occasion aux responsables locaux du parti au pouvoir d’édifier la base, non seulement sur l’opération d’inscriptions et de réinscriptions lancée le 12 mars dernier à Libreville, mais également sur les enjeux du dialogue national inclusif et sans tabou convoqué par le Président de la République, S.E. Ali Bongo Ondimba, par ailleurs Président du PDG.

Des sujets d’une importance stratégique, pour lesquels les militants de Moanda, de Mounana et de Bakoumba ont réaffirmé leur total soutien et leur dévouement à Ali Bongo Ondimba.

Pour ce qui est du premier point, a-t-on appris, l’opération vise à la fois à enrôler de nouveaux militants et à confirmer ceux qui restent fidèles au Parti Démocratique Gabonais.

Aujourd’hui, le principal cheval de bataille est de revitaliser cette formation politique fondée le 12 mars 1968 par feu Omar Bongo Ondimba, après avoir traversé une zone de turbulences avant l’élection présidentielle du 27 août 2016, due notamment à la démission de plusieurs militants et hauts cadres. La tâche n’est pas de tout repos, mais n’est cependant pas insurmontable, ont fait savoir les ‘‘camarades’’ membres du Bureau Politique, Célestin Bayogha Nembe et Pierre Alban Obandji, ainsi que Mme Alice Bertille Bikissa Nembe, membre du Conseil National du PDG.

Sur la deuxième communication de cette célébration, on retiendra que les assises politiques convoquées par le Chef de l’Etat sont une sorte de « conseil de famille », ‘‘pour permettre à la maisonnée de se parler, de se fixer des objectifs de développement commun’’, a indiqué Martin Parfait Pecké, membre du Bureau Politique pour le compte de Mounana.

Un avis partagé par plusieurs autres cadres du Parti, notamment Sophie Ngouamassana, Isidore Moupaya et Alexandre Youssangoye, tous membres du Bureau Politique pour le compte de Moanda. Mais aussi Blanche Moudjigui et Arthur Massoukou Boota, respectivement membre du comité central et secrétaire fédéral pour le compte de Mounana, ainsi que l’assistance. Tous espèrent que les conclusions de ces assises permettront de résoudre définitivement les problèmes devenus récurrents dans notre pays.

Publié le : 09 / 08 / 2017