Ministère des Mines

Sceau de Republique Gabonaise

Troisième édition de la Journée mondiale de normalisation: Discours de Monsieur Martial-Rufin MOUSSAVOU, Ministre des Mines et de l'Industrie.

Logo

Troisième édition de la Journée mondiale de normalisation

Discours de Monsieur Martial-Rufin MOUSSAVOU

Ministre des Mines et de l'Industrie

 

Mesdames et Messieurs;

Chers Compatriotes,

 

Le 14 Octobre de chaque année, se déroule la Journée Mondiale de la Normalisation, organisée par l’Organisation Internationale de Normalisation, la Commission Electronique Internationale et l’Union Internationale des Télécommunications.

 

Au cours de cette Journée qui est célébrée depuis 1970 et dont le thème de cette année est «Les normes, langage commun  universel», il s’agit de mettre en exergue le travail des normes et leur importance dans le monde.

 

Au sens premier du terme, la norme, c’est la règle applicable à tous. Au plan technique, la norme désigne un certain nombre de spécifications décrivant un objet, un être ou une manière d’opérer. Il en résulte alors un principe servant de règle et de référence technique.

 

De même qu’un fabricant de jouets doit se soumettre à plusieurs normes très strictes, de même il faut des directives servant à réglementer le domaine alimentaire.

 

Dans le même ordre d’idées, l’on ne saurait imaginer un seul instant que votre carte de crédit ne soit pas acceptée dans tous les distributeurs automatiques agrées par votre banque, ou bien que les ampoules de votre luminaire soient introuvables dans le commerce.

 

Qu’il s’agisse de conseils d’entretien de textiles, de panneaux de plans d’évacuation et de secours ou de consignes de sécurité sur des appareils électriques, tous les symboles devraient être identiques au risque de voir tous ces éléments perdre leur efficacité.

 

Ces exemples démontrent à suffisance que la norme sert avant tout comme outil collectif et moderne pour mettre de l’ordre et de donner confiance, quel que soit le produit ou le service

 

Ainsi, l’occasion est donnée à la communauté internationale de réfléchir aux avantages que nous apportent les normes dans notre vie de tous les jours, dans l’économie de marché et dans la bonne marche des affaires publiques.

 

C’est pourquoi, à l’instar de la communauté internationale, notre pays, le Gabon, ne pouvait rester en marge de cet évènement, car la prise en compte de la norme internationale devient un impératif catégorique dans un système de globalisation appelé mondialisation.

 

Mesdames et Messieurs;

Chers Compatriotes,

 

D’une manière générale, le thème de cette année nous interpelle à plus d’un titre et nous amène à considérer que sans norme établie et reconnue, il n’y aurait pas d’échanges possible, quels que soient les domaines de nouvelles technologies de l’information et de la télécommunication, des services, de l’énergie, des transports. Partout, la norme traverse de part en part nos préoccupations vitales et existentielles.

 

Pour notre pays qui s’est accordé sur le fait que le premier axe stratégique de la fondation de l’Emergence vise à développer les facteurs-clés de la compétitivité, les plus hautes autorités de l’Etat en tête desquelles, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat ont pris à cœur d’intégrer les normes internationales dans les politiques et leur réglementation, afin de protéger les populations gabonaises dans leur ensemble et leur assurer un plus grand choix de produits de qualité.

 

Il convient d’ailleurs de souligner que la Vision du Chef de l’Etat qui s’était exprimé à ce sujet lors de son discours à la Nation en 2010de «voir le Gabon devenir synonyme de Qualité, de Créativité, et d’Innovation avec un label Made in Gabon reconnu sur le marché mondial», s’est concrétisée tour à tour par la mise en place d’un Programme national de normalisation, l’adoption d’une loi sur la normalisation ainsi qu’un décret sur l’évaluation de la conformité des produits et services, enfin la création d’une Agence Gabonaise de Normalisation placée sous la tutelle du Ministère des Mines et de l’Industrie.

 

En un mot, les enjeux économiques et sociaux d’une industrialisation qui s’aligne sur les standards internationaux concernant notamment la qualité des produits sont si importants que le Gouvernement de la République s’est résolument engagé à faire en sorte que les industries et les PME gabonaises en particulier soient sensibilisées et accompagnées dans cet exigeant respect des normes.

 

Ainsi, le programme national de normalisation ne pourra qu’être plus incisif de manière à réaliser des actions spécifiques aux normes gabonaises (NGA), assurant la labellisation de certains produits locaux et le contrôle de conformité de la qualité de différents produits importés.

 

A ce titre, il convient de rappeler que notre pays peut compter aujourd’hui sur des normes reparties au sein de trois (3) principaux Comités techniques  que sont : les normes du secteur Agro-alimentaire, les normes du secteur Bâtiment et génie civil et les normes du secteur Tourisme et les activités connexes.

 

A l’heure actuelle, l’ambition affichée par les différents départements ministériels est de parvenir à la mise en place d’autres normes et d’encourager en même temps le renforcement des compétences par un dispositif de formation.

 

Mesdames et Messieurs;

Chers Compatriotes,

 

Au nom du Gouvernement de la République, je tiens à saluer le travail des milliers de personnes qui, dans le monde entier, élaborent des normes d’application volontaire pour asseoir le progrès et la prospérité de nos sociétés.

 

Notre époque connaît de profonds changements sur tous les plans. Les interdépendances entre nos économies n’ont jamais été aussi fortes.

 

Notre pays a franchi une étape décisive dans le domaine de la normalisation. J’invite fortement les Industries et les PME gabonaises à œuvrer pour les normes internationales, afin d’obtenir des certifications. Ce sont ces normes internationales qui vont permettre à ces dernières d’intégrer la chaîne de valeurs mondiales, de manière à tirer les meilleurs avantages des accords commerciaux dans une stratégie d’intégration régionale et de pénétration par des produits gabonais de qualité.

 

Sur ce, je voudrais inviter les Organisations de l’Administration publique et privée ainsi que la Société civile, à prendre une part active aux manifestations organisées par l’Agence Gabonaise de Normalisation (AGANOR), dans le cadre de la 3ème Edition de la Semaine nationale de qualité qui se déroulera du 14 au 16 Octobre 2015, à l’auditorium de la Maison Georges Rawiri, siège de Gabon Télévision.

 

Je vous remercie de votre bienveillante attention.

Publié le : 13 / 10 / 2015