Ministère de l'Equipement, des Infrastructures et des Mines

Sceau de Republique Gabonaise

AUDIENCE DU GROUPE CIMAF AU CABINET DU MEIM

Logo

Le Ministre en charge des Mines, Monsieur Christian MAGNAGNA a reçu le Groupe CIMAF représenté par Monsieur Salim KADDOURRI, Directeur Général du Groupe CIMAF Zone 5 (Gabon-Congo) et Monsieur Alain AYENOUE, Directeur Général Adjoint de la Cimaf Gabon, ce jeudi 13 septembre à 8h45 à son cabinet ministériel.

Après les civilités d’usage présentées au Ministre, Monsieur KADDOURI lui a succinctement fait état des activités de la Cimaf Gabon et annoncé l’établissement en cours de la convention, en collaboration avec le Ministère en charge de l’Economie, relative au financement d’une usine locale de Clinker afin d’augmenter la capacité de production de ciment par ladite société tout en supprimant les précédents coûts d’importation du Clinker, matière indispensable à la production du ciment.

Bien que ravi de cette annonce, qui à sa matérialisation créera de l’investissement dans le secteur des mines et de l’emploi pour la jeunesse gabonaise, le Ministre en charge des Mines n’a néanmoins pas manqué d’exprimer sa gêne face au retard observé  dans la mise en place dudit projet.

C’est donc en vue de maintenir l’amicale et prospère coopération gagnante-gagnante existante entre le Gabon et le Maroc que le Ministre MAGNAGNA a exprimé sa confusion face au non-respect des engagements aussi bien sociaux que techniques pris par la société Cimaf Gabon lors de sa reprise de la concession de la société Cim Gabon en 2017. En effet, c’est sur la base d’engagements pris vis-à-vis de l’Etat de couvrir rapidement la demande en ciment sur l’ensemble du territoire et dans la sous-région que Cimaf s’est vu octroyer par le Gouvernement l’exclusivité du marché de ciment. Force est de constater que cela ne fût guère le cas, au contraire le Gabon a enregistré récemment une pénurie en ciment engendrant une flambée des prix de ce dernier.

Ainsi dans l’espoir d’une concrétisation imminente des engagements pris en ce jour, le Ministre en charge des Mines a clôturé en exigeant à ses hôtes de fournir très rapidement à son administration un état administratif, technique et financier détaillé de la concession liant leur société à l’Etat gabonais afin de permettre au Gouvernement en toute légalité d’accompagner au mieux ladite société pour la réalisation de ce projet.

Publié le : 16 / 09 / 2018