Ministère de l'Equipement, des Infrastructures et des Mines

Sceau de Republique Gabonaise

Réhabilitation de la Nationale 1

Logo

EN état de dégradation très avancée, la route nationale 1, du PK 12 au PK 105, a, une fois de plus, fait réagir le Ministre des Infrastructures Christian Magnagna.

Hier matin, le membre du gouvernement, accompagné de la secrétaire générale Yolande Nyonda, et de quelques responsables de l'Agence nationale des grands travaux d’infrastructures (ANGTI), s'est rendu sur cet axe pour avoir des explications de la société China state construction engineering, censée avoir démarré les travaux il y a environ quatre mois, et dont la première partie des financements a été déjà débloquée.

Les responsables de la société, après avoir rassuré le membre du gouvernement, ont apporté quelques précisions sur ce retard. Il fallait, d'abord, selon l'interlocuteur, régler certains problèmes techniques, afin que les travaux puissent se dérouler sereinement. Notamment, procéder à l’aménagement des bases vie, au recrutement du personnel local et mener des études de terrain, a-t-il expliqué.

Tout cela étant déjà presque terminé, l'entreprise a donné des garanties au ministre quant au démarrage des travaux dès cette semaine, sur le tronçon PK 12-PK 35, à l'entrée de Nkok. Ensuite, elle procédera, dès le mois de décembre, au tronçon PK 35-PK 105. Les travaux pourraient durer 22 mois, si toutes les conditions sont réunies, a rassuré l'opérateur.

Mais compte tenu de l'urgence, il a indiqué, comme l'a souhaité le ministre Christian Magnagna, procéder à la résorption urgente des points noirs, causes principales des dégâts sur cet itinéraire.

La route devrait être raclée et entretenue en attendant le mois te décembre, a indiqué un responsable de China state construction engineering, au cours d'une réunion technique tenue sur instruction du ministre à la base-vie de l'entreprise par Yolande Nyonda.

Au terme de cette rencontre, le ministre Magnagna, tout en étant solidaire des usagers de la route, a indiqué que les projets de la route tiennent à cœur le gouvernement. « Le tronçon PK 5- PK 12, qui devrait être livré fin septembre a tout simplement rencontré des problèmes techniques liés à l’incivisme des populations qui occupent anarchiquement les trottoirs. Mais, il va être livré d'ici quelques semaines. Il faut noter que nous voulons donner une nouvelle impulsion à l’ensemble du tronçon routier national. Et nous procéderons, très prochainement, au lancement de la réhabilitation des voiries de la capitale avec l'entreprise Colas, qui débutera dans le premier arrondissement de Libreville» , a-t-il confié.

Source Abel EYEGHE EKORE du journal L’Union

Kango/Gabon le 16/10/18


Publié le : 17 / 10 / 2018