Ministère de l'Equipement, des Infrastructures et des Mines

Sceau de Republique Gabonaise

Infrastructures : Issoze Ngondet s’attaque aux voiries de la capitale

Logo

Considérée comme une priorité pour le gouvernement, la campagne de réhabilitation et de l’entretien des routes, notamment celles de Libreville a débuté  le 15 novembre 2018. Le Chef du gouvernement, Emmanuel Issoze Ngondet, aux côtés du ministre des Infrastructures, Christian Magnagna,  a lancé les travaux de réhabilitation et d’aménagement des voiries urbaines de Libreville, Akanda et Owendo.

Ces travaux bénéficient d’un financement de l’Agence de Crédit export du Royaume Uni, UK export finance (Ukef) d’un montant de 65,6 milliards de francs CFA. L’Etat gabonais, qui a déjà décaissé 10 milliards de francs CFA, financera les travaux à hauteur de 25% et les 75% seront versés par le partenaire anglais.

«Ce chantier aura un impact social très fort et permettra de fluidifier  la circulation dans ces trois villes mais aussi de faciliter l’accès à des zones, à des quartiers qui, jusqu’ici, sont enclavés. Nous pensons que c’est un chantier qui contribuera de façon significative pour améliorer les conditions des habitants d’Akanda, de Libreville et d’Owendo», a déclaré le chef du gouvernement.

Pour le ministre de l’Équipement, des Infrastructures et des Mines, Christian Magnagna, ce projet de réaménagement et de modernisation des voies de Libreville et de son agglomération participe de la mise en œuvre de l’aménagement du «Grand Libreville». Un «projet cher au chef de l’Etat Ali Bongo», a-t-il dit, destiné à «désengorger certains axes majeurs de Libreville et des agglomérations environnantes, à embellir et à construire de nouveaux édifices publics, à faciliter l’accès aux équipements publics, tout en réaménageant son domaine foncier».

La première phase, celle lancée par Emmanuel Issoze Ngondet, d’une durée de 30 mois, est confiée à la société Colas. Globalement, les travaux porteront sur la réhabilitation de 112 voiries reparties sur 5 secteurs géographiques dans les communes de Libreville, Owendo et Akanda. Il y aura également la construction ou l’amélioration de 8 ronds-points. Selon le membre du gouvernement, pas moins de 700 emplois seront créés pendant ces chantiers. Après le lancement des travaux, Emmanuel Issoze Ngondet a visité les routes dégradées de certains quartiers de Libreville, afin de toucher du doigt les réalités auxquelles est confrontée la population dans son quotidien.

© Gabonreview

Publié le : 22 / 11 / 2018